🇫🇷 Hiérarchie ou consensus : une comparaison de la gestion des collaborateurs en France et en Allemagne

Au cÅ“ur de l’Europe, la France et l’Allemagne se distinguent comme des puissances économiques dont les identités culturelles marquées ont historiquement façonné les styles de management respectifs. Malgré leur proximité géographique, les philosophies qui guident la gestion des collaborateurs dans chaque pays présentent de profondes différences, qui reflètent à la fois les valeurs culturelles et les évolutions historiques.

De la cour royale à l’étage de direction : les lignes historiques des hiérarchies françaises

La préférence de la France pour les structures d’entreprise hiérarchiques s’enracine dans la longue histoire de l’absolutisme, qui commence avec l’Ancien Régime, lorsque le pouvoir royal était incontesté. Cette autorité centralisée s’est poursuivie avec l’ascension de Napoléon, qui a établi un système administratif fort et efficace. Nombre de ses structures administratives, y compris les Écoles Spéciales, précurseurs des Grandes Écoles actuelles, existent encore aujourd’hui. Leurs diplômés sont considérés comme une élite et occupent souvent des postes clés dans l’économie.

L’influence traditionnellement forte de l’Église catholique en France a également façonné la conception du management. Elle a encouragé un ordre social dans lequel l’autorité n’est pas remise en question, un principe qui se perpétue dans les cultures d’entreprise. Cela explique la préférence pour les structures de pouvoir centralisées et la dimension émotionnelle dans les relations entre les supérieurs et les employés.

Management allemand : des traditions démocratiques dans la gestion des collaborateurs

En revanche, le management allemand a été fortement influencé par l’économie sociale de marché et la cogestion. Après la Seconde Guerre mondiale, le rétablissement d’un ordre démocratique s’est accompagné de l’adoption de lois accordant aux salariés de larges droits de codécision. Cela a conduit à une culture dans laquelle la hiérarchie est comprise de manière fonctionnelle plutôt qu’autoritaire.

La révolution industrielle et, plus tard, l’unification allemande sous Bismarck ont favorisé l’émergence d’un mouvement ouvrier fort, qui a soutenu une culture de consultation et d’équilibre entre les couches sociales. Ces développements socio-historiques ont conduit à un environnement commercial qui valorise les hiérarchies plates, la prise de décision collaborative et une relative égalité salariale.

Alors que les entreprises françaises peuvent être caractérisées par des hiérarchies marquées et une prise de décision centralisée, elles peuvent bénéficier de la reconnaissance des hiérarchies plus plates et du pouvoir décisionnel partagé en Allemagne.

Voici quelques conseils pour les managers français opérant en Allemagne :

 1.      Encouragez le travail d’équipe et les hiérarchies plates : En Allemagne, on accorde une grande importance au travail d’équipe et à une hiérarchie moins marquée. En tant que manager français, vous devez être prêt à accorder plus d’autonomie aux collaborateurs et à valoriser leurs contributions dans les processus de décision.

 2.      Mettez l’accent sur la consultation et la recherche du consensus : Au lieu de donner des instructions d’en haut, vous devriez essayer de parvenir à une décision commune par le biais de discussions et de négociations. Une approche basée sur le consensus est souvent préférée.

 3.      Soyez transparent : en Allemagne, on attend des cadres qu’ils communiquent de manière transparente et qu’ils justifient clairement leurs décisions. Veillez à ce que les canaux d’information soient ouverts et expliquez les motivations derrière vos décisions.

 4.      Montrez vos compétences professionnelles : les Allemands apprécient les connaissances professionnelles et le souci du détail. Pour gagner leur respect, il est important d’être bien informé dans votre domaine et de démontrer votre compétence professionnelle.

 5.      Reconnaissez les performances : au lieu de vous focaliser sur le statut et le titre, reconnaissez et récompensez les performances de vos collaborateurs. Cela renforce la motivation et la loyauté envers l’entreprise.

En appliquant ces conseils et en comprenant le contexte historique, les managers français peuvent effectivement traverser les différences culturelles et opérer avec succès dans le paysage commercial allemand. L’intégration des différents styles de management offre le potentiel pour des approches innovantes de leadership adaptées au paysage commercial européen de plus en plus connecté.

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *

Facebook Linkedin Instagram